Syndrome de Charles Bonnet

Qu’est-ce que le syndrome de Charles Bonnet?
Le syndrome de Charles Bonnet (SCB) est un état médical dont souffrent des gens ayant subi une importante perte de vision. Les personnes atteintes de ce trouble voient des choses qui ne sont pas vraiment là – des couleurs, des formes et parfois des images plus complexes. Le SCB est un trouble mystérieux mal connu et peu signalé. Comme on associe souvent les hallucinations à la maladie mentale, les symptômes du SCB peuvent confondre ses victimes. Il reste que le syndrome de Charles Bonnet n’est pas lié à la maladie mentale.

Quelle est la cause du syndrome de Charles Bonnet?
Les hallucinations dues au SCB se comparent un peu aux sensations qui donnent à l’amputé l’impression d’avoir encore le membre perdu. Elles surviennent parce que le cerveau essaie de livrer une information habituellement fournie par les yeux, en libérant de nouvelles formes ou des images stockées en mémoire.

Quels sont les symptômes de ce syndrome?
Habituellement, les victimes d’hallucinations liées au SCB savent que ce qu’elles voient n’est pas réel. Les hallucinations sont strictement visuelles et ne touchent pas l’ouïe, l’odorat ni le toucher des personnes atteintes. Les hallucinations visuelles sont souvent abstraites; il peut s’agir de couleurs, de formes, de personnes, d’animaux, d’objets ou de personnages de bande dessinée, mais également d’images plus complexes. Elles peuvent survenir n’importe quand et durer de quelques secondes à plusieurs minutes.

Qui est à risque?
Le SCB peut toucher 20 % des personnes qui ont subi une perte de vision quelconque ou qui sont aveugles, peu importe leur âge. Le risque de SCB peut être plus grand quand la perte de vision est causée par la dégénérescence maculaire, la cataracte, le glaucome ou la rétinopathie diabétique. Les hallucinations peuvent débuter des semaines ou encore des mois après une perte de vision importante.

Peut-on traiter le syndrome de Charles Bonnet?
Il n’existe pas de cure connue du SCB. Le meilleur moyen d’affronter celui‑ci, c’est encore de se dire que les hallucinations sont sans danger et seulement liées à une perte de vision.

Les hallucinations peuvent néanmoins être effrayantes et déroutantes, surtout pour celui ou celle qui fait déjà face à une perte de vision. On peut réduire le stress causé par le SCB si on reconnaît la cause des hallucinations et qu’on en parle avec des parents, des amis ou un conseiller en santé mentale. Les optométristes espèrent qu’en sensibilisant le public au SCB, ils favoriseront l’étude de ce trouble et la recherche de moyens de le diagnostiquer et de le traiter.

Qui est Charles Bonnet?
Charles Bonnet est un philosophe suisse qui a décrit au XVIIIe siècle les hallucinations visuelles de son grand-père très âgé atteint en même temps de la cataracte. L’expression qui porte son nom a été forgée presque 200 ans après dans les années 1930 par Georges de Morsier, neurologue franco-suisse.

Si vous éprouvez des hallucinations de la vue par perte de vision, prenez rendez-vous avec votre optométriste dès aujourd’hui.