Glaucome, Le Voleur de Vue Silencieux

Le glaucome est une des causes les plus fréquentes de cécité au Canada. Il représente un groupe de maladies oculaires qui entraînent une dégénérescence progressive du nerf optique. La dégradation du tissu nerveux qui peut en résulter mène à une perte graduelle et irréversible de la vision et peut entraîner la cécité si la maladie n’est pas détectée et traitée de façon précoce.

La forme la plus courante de glaucome est le glaucome primitif à angle ouvert. Cette forme est associée à une pression élevée causée par une accumulation de liquide dans l’œil.

Quelles sont les causes du glaucome?

On ne connaît pas la cause exacte. Le glaucome est généralement associé à une pression de liquide élevée dans l’œil, mais il peut aussi y avoir des dommages lorsque la pression intraoculaire est normale; c’est ce qu’on appelle le glaucome à pression normale ou à tension normale. Certaines théories font état d’un apport sanguin insuffisant ou d’une mauvaise perfusion.

  • Glaucome primitif à angle ouvert – Il s’agit de la forme de glaucome la plus courante. L’œil humain produit constamment un liquide appelé humeur aqueuse à l’intérieur des parois de l’œil. Mais si une trop grande quantité de ce liquide est produite dans l’œil, ou si le liquide ne s’écoule pas correctement, il peut exercer une pression sur le nerf optique. L’une des théories pour expliquer ce phénomène est que le glaucome se développe lorsque le système de drainage de l’œil devient inefficace au fil du temps. Le nerf optique transmet au cerveau toute l’information que capte l’œil. Lorsque le nerf optique est endommagé, la quantité et la qualité de l’information transmise au cerveau diminuent, et une perte de vision se produit. C’est habituellement la vision périphérique qui est touchée d’abord, et ensuite la vision centrale aux stades ultérieurs de la maladie.
  • Glaucome par fermeture de l’angle – Ce type de glaucome, aussi appelé glaucome à angle fermé ou glaucome à angle étroit, ne se produit pas aussi souvent. Il s’agit d’une urgence médicale qui peut causer une perte de la vue en un jour. Le glaucome par fermeture de l’angle se produit lorsque l’angle de drainage dans l’œil (formé par la cornée et l’iris) se ferme ou se bloque. Avec l’âge, le cristallin de l’œil devient plus grand, poussant l’iris vers l’avant et rétrécissant l’espace entre l’iris et la cornée. La fermeture progressive de cet angle fait obstacle au drainage de l’humeur aqueuse, ce qui entraîne une accumulation de liquide et une augmentation de la pression intraoculaire. Le glaucome par fermeture de l’angle peut être chronique (développement progressif) ou aigu (apparition subite).
  • Glaucome secondaire – Ce type de glaucome peut être dû à une blessure, une infection ou une tumeur à l’intérieur ou autour de l’œil qui provoque l’augmentation de la pression. Il peut aussi être provoqué par divers problèmes médicaux, des médicaments et des anomalies oculaires. La chirurgie oculaire est rarement associée au glaucome secondaire.
  • Glaucome à tension normale – Dans cette forme, la pression intraoculaire demeure dans la plage « normale », mais le nerf optique est quand même endommagé. On ignore pourquoi cela arrive.

Il est possible que les personnes qui ont un glaucome à basse pression aient un nerf optique anormalement sensible ou une diminution de l’irrigation sanguine du nerf optique causée par une affection comme l’athérosclérose, un durcissement des artères. Dans ces circonstances, même une pression normale sur le nerf optique peut être suffisante pour causer des dommages.

Vais-je devenir aveugle ?

Si le glaucome est diagnostiqué à un stade précoce, un traitement à l’aide de médicaments, de gouttes ophtalmiques ou d’une chirurgie au laser peuvent habituellement permettre de maîtriser la perte de vision ou éviter son aggravation. Sans traitement, il y aura probablement une perte de vision permanente.

Comment le glaucome est-il dépisté ?

La forme de glaucome la plus courante est le glaucome primitif à angle ouvert. Elle se développe progressivement sans douleur ni signes avant-coureurs. La pression dans l’œil augmente lentement et, malheureusement, la cornée s’adapte sans enfler. Si la cornée enflait, ce qui est habituellement un signe que quelque chose ne va pas, il y aurait des symptômes. Comme ce n’est pas le cas, cette maladie passe souvent inaperçue. Elle est sans douleur, et le patient ne se rend souvent pas compte qu’il perd lentement la vue jusqu’aux dernières étapes de la maladie. Cependant, dès qu’il y a perte de vision, celle-ci est irrémédiable.

Dans d’autres cas, le glaucome peut aussi apparaître subitement et s’accompagner de signes et de symptômes tels que des nausées, des douleurs oculaires, le rougissement des yeux, une vision trouble et la perception de halos lumineux.  C’est ce qu’on appelle le glaucome aigu par fermeture de l’angle.

Un examen de la vue complet est souvent le seul moyen de dépister le glaucome. Votre docteur en optométrie pratiquera une intervention simple et indolore appelée tonométrie au cours de votre examen de la vue de routine. L’examen consiste à mesurer la pression intraoculaire. Il examinera également l’intérieur de vos yeux afin de vérifier si votre nerf optique et votre rétine sont intacts et vérifiera l’angle de drainage. Il pourrait aussi mesurer votre champ de vision à l’aide d’équipement spécialisé et examiner les couches de fibres nerveuses entourant le nerf optique et la rétine à l’aide d’appareils d’imagerie ophtalmique.

Qui sont les personnes touchées ? – Facteurs de risque

  • Âge – Les personnes de plus de 60 ans sont davantage à risque et le risque de développer un glaucome augmente légèrement chaque année.
  • Antécédents familiaux – Les antécédents familiaux de glaucome augmentent le risque de développer le glaucome.
  • Problèmes médicaux – Certaines études indiquent que le diabète peut augmenter le risque de développer un glaucome, tout comme les variations de la tension artérielle (élevée et faible) et les maladies cardiaques.
  •  Blessures physiques à l’œil – Un traumatisme grave, comme un coup à l’œil, peut entraîner une augmentation immédiate de la pression intraoculaire et une augmentation future de la pression causée par des dommages internes. Les blessures peuvent aussi déplacer le cristallin, fermer l’angle de drainage et augmenter la pression.
  • D’autres facteurs de risque liés aux yeux – L’anatomie oculaire, à savoir l’épaisseur de la cornée et l’apparence du nerf optique, peut aussi être associée à un risque de développement du glaucome. Des problèmes comme le décollement de la rétine, les tumeurs oculaires et l’inflammation oculaire peuvent aussi provoquer le glaucome. Certaines études suggèrent qu’une myopie forte peut également être un facteur de risque.
  • Utilisation de corticostéroïdes - L’utilisation de corticostéroïdes pendant des périodes prolongées semble exposer certaines personnes à un risque de glaucome secondaire.

Comment le glaucome est-il traité ?

  • Médicaments – Plusieurs médicaments sont disponibles pour traiter le glaucome. Habituellement, ces médicaments visent à réduire la pression intraoculaire élevée. Le traitement peut comporter un seul médicament ou une combinaison de médicaments. Le type de médicament peut changer s’il ne permet pas de réduire suffisamment la pression ou s’il cause des effets secondaires.
  • Chirurgie – Toutes les interventions visent à réduire la pression à l’intérieur de l’œil. La chirurgie peut aider à réduire la pression lorsque les médicaments ne suffisent pas, mais elle ne peut pas renverser la perte de vision.
    • Chirurgie au laser – La trabéculoplastie au laser aide à faire circuler le liquide de l’œil. Un faisceau laser est utilisé pour augmenter la perméabilité du trabéculum (une zone de tissu située autour de la base de la cornée, près du corps ciliaire, qui assure le drainage de l’œil) et l’aider à travailler plus efficacement. Les résultats peuvent être plutôt temporaires et la procédure devra peut-être être répétée.
    • Chirurgie classique – Si les médicaments et la chirurgie au laser ne sont pas efficaces pour maîtriser la pression intraoculaire, une intervention appelée trabéculectomie peut s’avérer nécessaire. La microchirurgie perforante consiste à créer un volet de drainage qui permet au liquide de percoler dans le système vasculaire pour s’y écouler.
    • Implants de drainage – Un autre type d’intervention appelée chirurgie de l’implantation de valve de drainage peut convenir aux personnes qui ont un glaucome non maîtrisé, un glaucome secondaire ou aux enfants qui ont un glaucome. Un petit tube de silicone est inséré dans l’œil pour évacuer l’humeur aqueuse.

Le traitement au moyen de l’administration quotidienne de gouttes ophtalmiques ou d’une chirurgie au laser est habituellement efficace pour préserver la vision, mais une fois que la vision est perdue à cause du glaucome, elle ne peut être restaurée. Les patients atteints de glaucome doivent poursuivre le traitement pour le reste de leur vie. Comme la maladie peut progresser ou changer silencieusement, il est essentiel de se conformer au traitement et aux examens de la vue. Le traitement pourrait devoir être ajusté périodiquement.

Les examens réguliers de la vue avec votre optométriste sont fortement recommandés pour détecter et prévenir le glaucome.

Autres ressources :

Brochures téléchargeables sur le glaucome