La cigarette et la santé des yeux

Il est bien connu que le tabagisme nuit à votre santé. Le tabagisme endommage tous les organes de votre corps, y compris vos yeux. Le tabagisme est la principale cause évitable de décès et de maladie au Canada.

La plupart des fumeurs ne savent pas que leur tabagisme constitue une cause évitable de cécité. Le renoncement au tabagisme ou la prise de mesures à cet effet diminuent vos risques d’éprouver des troubles de la vision ou de perdre la vue. Les fumeurs sont plus à risque de développer les problèmes suivants :

Tabagisme, œil sec et lentilles cornéennes

Le tabagisme peut affecter la peau autour des yeux, le milieu dans lequel les yeux fonctionnent ainsi que les tissus à la surface de l'œil. La fumée est un agent asséchant qui favorise l’évaporation de l'humidité naturelle de l'œil, ce qui peut entraîner un inconfort ainsi que des symptômes de l'œil sec, particulièrement avec le port de lentilles cornéennes.

Uvéite

L’uvéite est plus fréquente chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. L’uvéite est une inflammation de l’uvée (la tunique moyenne de l'œil). Cette inflammation endommage les structures de l'œil et peut mener à la formation de cataractes, au glaucome, au décollement de la rétine et à la perte de la vue. 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La macula se trouve au centre de la rétine, couche intérieure située à l’arrière de l’œil qui assure la vision centrale détaillée. Elle sert à lire, à conduire et à reconnaître les visages. La dégénérescence maculaire est un problème qui rend floue toute la vision centrale et laisse intacte la vision latérale ou périphérique. La dégénérescence est généralement liée au processus du vieillissement : on parle couramment de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Il s’agit de la principale cause de cécité en Amérique du Nord chez les adultes de plus de 55 ans. Les groupes à risque élevé comprennent les fumeurs et les personnes qui ont été très exposées aux rayons UV. La DMLA est également liée à des problèmes comme l’hypertension artérielle, l’artériosclérose et les antécédents familiaux de DMLA.

La rétinopathie diabétique

Le diabète et ses complications peuvent avoir des répercussions sur de nombreuses parties de l’œil. La rétinopathie diabétique constitue le problème oculaire le plus grave associé au diabète. Elle se produit lorsque les minuscules vaisseaux sanguins de la rétine de l’œil faiblissent ou enflent, ce qui provoque une fuite de sang, la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et d’autres changements. Non traitée, la rétinopathie diabétique peut entraîner la cécité. Plusieurs facteurs accroissent le risque de rétinopathie diabétique, y compris le tabagisme, l’hypertension artérielle, la consommation d’alcool et la grossesse.

Les cataractes

Les cataractes sont produites par des changements liés au vieillissement qui se produisent à l’intérieur de l’œil et qui rendent le cristallin brouillé. Le problème peut être attribuable au vieillissement ou à l’hérédité, à une lésion ou à une maladie. L’exposition excessive aux rayons ultraviolets contenus dans la lumière du soleil, la fumée de cigarette ou l’utilisation de certains médicaments constituent aussi des facteurs de risque d’apparition de cataractes. Les cataractes se produisent habituellement dans les deux yeux, mais souvent à des vitesses différentes.

L’accident ischémique transitoire (AIT)

L’accident ischémique transitoire est la cause la plus fréquente de perte temporaire de la vision. Appelé plus couramment AIT ou « mini-accident vasculaire cérébral », l’AIT a tendance à se produire plus souvent chez les personnes âgées. Un AIT peut durer quelques minutes seulement, mais il ne faut pas le négliger puisque environ 15 % des patients qui survivent à leur premier AIT ou au premier mini-accident vasculaire cérébral en vivront un autre moins d’un an plus tard. Les facteurs de risque d’accident ischémique transitoire sont les suivants : hypertension artérielle, hypercholestérolémie, tabagisme, consommation de drogues injectables, consommation de cocaïne, consommation excessive d’alcool, usage de contraceptifs oraux et manque d’exercice qui entraîne l’obésité.

Maladie de Graves

L’ophtalmopathie thyroïdienne, aussi appelée la maladie de Graves, est une maladie auto-immune caractérisée par l’augmentation du volume du tissu conjonctif gras et par l’hypertrophie des muscles autour de l'œil. Le tabagisme est un important facteur de risque.

Grossesse et maladies oculaires infantiles

Le tabagisme durant une grossesse augmente les risques de troubles de la vue fœtaux et infantiles, parmi d’autres graves problèmes de santé. Les femmes qui fument pendant leur grossesse transmettent au placenta des toxines dangereuses qui peuvent causer des dommages à l’enfant à naître.

Des études ont démontré que le tabagisme pendant la grossesse est une cause de naissances prématurées et de taux plus élevés de strabisme (yeux croches), d’erreurs de réfraction, de problèmes rétiniens et de problèmes liés au nerf optique. 

En 2011, la Revue canadienne d’optométrie (RCO) a publié un article :

Le tabagisme et la cécité :ce que les optométristes veulent faire voir à leurs patients

RÉSUMÉ: La plupart des fumeurs ne savent pas que le tabagisme constitue une cause évitable de cécité. Même si les optométristes peuvent jouer un rôle important dans les choix santé des patients, ils ont été en grande partie muets dans l’élaboration des guides de pratique sur l’abandon du tabac et les stratégies de promotion de la santé. Au cours de cette étude, nous utilisons l’enquête réalisée dans quatre pays dans le cadre du Projet d’évaluation à l’échelon international des politiques antitabac (ITC) pour décrire dans quelle mesure les fumeurs du Canada connaissent le lien entre le tabagisme et la cécité. Nous utilisons des groupes de discussion pour dégager, chez des optométristes et des étudiants finis-sants en optométrie du Canada, des idées au sujet de mises en garde illustrées reliées à la cécité. En francais

 

Vous pouvez arrêter de fumer. ICI