Uvéite antérieure

Qu’est-ce que l’uvéite antérieure?

L’uvéite antérieure est une inflammation courante de l’œil – plus précisément de l’iris, la partie colorée de l’œil. Lorsqu’il y a uvéite antérieure, l’iris devient enflammé et les vaisseaux sanguins qu’il contient laissent fuir des globules blancs et des protéines dans la chambre antérieure (cavité située à l’avant de l’œil). Le corps ciliaire qui se trouve derrière l’iris peut aussi être enflammé par l’uvéite antérieure, qui n’est pas une infection et n’est pas contagieuse. Les symptômes de l’uvéite antérieure comprennent les suivants : sensibilité à la lumière, douleur lancinante dans l’œil et vision trouble. L’œil est très rouge et enflammé et certains patients doivent porter des lunettes fumées pour atténuer leur sensibilité à la lumière. Les causes de la rougeur sont innombrables. Le traitement qui s’impose doit être personnalisé en fonction de la cause de la rougeur. C’est pourquoi il est important pour les patients de consulter leur docteur en optométrie qui les évaluera dûment et minutieusement pour examiner s’il y a uvéite antérieure et d’autres causes possibles de rougeur de l’œil.

Quelles sont les causes de l’uvéite antérieure

Dans la plupart des cas, les causes sont inconnues. Chez certains patients, l’uvéite antérieure peut revenir périodiquement. Il est possible de procéder à des analyses sanguines ou de prendre des radiographies pour chercher une cause possible. Les facteurs suivants contribuent à la cause de l’uvéite antérieure : polyarthrite rhumatoïde, arthrite rhumatoïde juvénile, spondylite anxylosante, lupus, goute, infection par le virus de l’herpès, maladie de Chron, colite ulcéreuse, psoriasis et traumatisme à l’œil.

L’uvéite antérieure comporte t-elle des facteurs de risque?

L’uvéite antérieure peut être très douloureuse et si elle n’est pas traitée rapidement, elle peut entraîner d’autres problèmes oculaires comme le glaucome ou causer des dommages structurels permanents. Elle réagit habituellement bien à un traitement avec des stéroïdes et des  gouttes ophtalmiques qui dilatent l’œil. Le problème peut toutefois avoir tendance à réapparaître : tout dépend de la cause sous-jacente.

Comment traiter l’uvéite antérieure?

On traite l’uvéite antérieure avec deux gouttes ophtalmiques différentes. La première sert à dilater les pupilles pour aider à atténuer la douleur oculaire associée au changement de dimensions de la pupille. La deuxième contient un stéroïde qui vise à calmer l’inflammation. On peut utiliser les gouttes pendant au plus quatre semaines : tout dépend de la gravité de l’uvéite antérieure. Les gouttes de stéroïdes utilisées pour traiter l’uvéite antérieure doivent être utilisées conformément au calendrier recommandé par votre docteur en optométrie puisque l’utilisation des stéroïdes pendant une période prolongée et leur arrêt trop rapide peuvent causer des complications. Un patient atteint d’uvéite antérieure est sevré lentement des stéroïdes afin de réduire le risque d’effet de rebond ou de réapparition de l’uvéite antérieure. Les antibiotiques prescrits couramment contre l’œil rouge sont inutiles contre l’uvéite antérieure.

Image par International Centre for Eye Health www.iceh.org.uk, London School of Hygiene & Tropical Medicine. Published in: Community Eye Health Journal Vol. 18 No. 53 MARCH 2005 www.cehjournal.org