Dossiers des patients et ordonnances en optométrie

Les optométristes conservent les dossiers des patients pour faciliter la gestion clinique et assurer la continuité des soins. Ces dossiers doivent comprendre des renseignements complets, précis et clairs, consignés au moment de l'examen. Le dossier du patient fournit l'historique des soins qui lui ont été dispensés et peut contenir des documents tels que des fichiers imprimés, des images, des résultats d'examens, des rapports d'aiguillage et d'autres documents pertinents.

Le cabinet d'optométrie ou l'optométriste fournissant des soins est propriétaire des dossiers des patients. Les optométristes doivent s'assurer que la confidentialité est maintenue pendant la collecte, la conservation, l'utilisation et l'élimination des dossiers des patients.

Les patients ont le droit légal d'examiner et de faire une copie de leur dossier de même que de contrôler l'utilisation et la diffusion des renseignements contenus dans celui-ci. Les patients ont également le droit de contrôler la divulgation de leur dossier d'optométrie à d'autres personnes. Aux fins des soins de santé, les optométristes peuvent, dans la plupart des administrations, autoriser un autre professionnel de la santé à prendre connaissance du dossier médical d’un patient, ou lui en fournir copie. Aucun tiers ne peut demander l'accès au dossier d'optométrie du patient, sauf si le patient a donné son autorisation par écrit, ou si la loi ou une ordonnance d'un tribunal l’exige.

Si un patient change de cabinet, il ou elle peut donner son consentement pour que son nouveau praticien demande une copie des renseignements cliniques pertinents figurant à son dossier pour faciliter la continuité des soins. Un patient peut également demander une copie de ses dossiers à des fins personnelles. Les coûts associés au transfert d'information d’un cabinet à l’autre sont imputables au patient.

En optométrie, les ordonnances sont remises aux patients à la suite d’un examen oculovisuel complet afin qu’ils puissent se procurer des lunettes, des lentilles cornéennes ou des appareils pour malvoyants, et les faire ajuster, auprès d’un fournisseur autorisé. Il n'y a aucun coût associé à ce service au moment de l'examen oculovisuel. Pour être valide, l’ordonnance doit contenir les renseignements d'identification de l'optométriste, le nom du patient et d'autres informations d'identification au besoin, les informations optiques pertinentes (p. ex. sphère, cylindre, axe, prisme, addition), la date d'émission de l’ordonnance, la date d'expiration et la signature de l'optométriste prescripteur.[i] Il peut y avoir un coût pour obtenir un nouvel exemplaire d’une ordonnance valide après la date de l'examen ou pour une ordonnance périmée.

 

[i] La mesure de la distance interpupillaire (« PD ») ne fait pas partie d'un examen oculovisuel, mais constitue une part importante de la prestation des soins. Elle relève du professionnel agréé chargé de la confection du produit prescrit.