L’accès à la Santé et aux Soins Oculovisuels pour les Autochtones au Canada

L’accès à la santé et aux soins oculovisuels pour les Autochtones au Canada – Un impératif de santé publique

Les Canadiens d’origine autochtone, surtout ceux qui vivent dans les collectivités rurales et éloignées, sont confrontés à de nombreux obstacles les empêchant d’accéder à des soins optométriques. Ces problèmes d’accès découlent de nombreux facteurs, notamment le transport inadéquat, des contraintes financières et l’absence de soins dans les réserves1. (1) Une recherche commandée par l’INCA a révélé que le tiers des Autochtones n’ont pas passé un examen de la vue au cours des deux dernières années2. Un accès équitable aux services de santé oculovisuelle et aux soins oculovisuels pour les Canadiens d’origine autochtone devrait être une obligation de santé publique.

Les conséquences de l’accès inéquitable à la santé et aux soins oculovisuels

  • Le Canada est en retard sur les États-Unis et l’Australie dans l’établissement de services de santé et de soins oculovisuels destinés aux populations autochtones3.
  • La recherche révèle que les enfants autochtones ont des taux d’astigmatisme et d’erreur de réfraction non corrigée particulièrement élevés, ainsi qu’une faible adhésion au port des lunettes4.
  • Au cours des vingt dernières années, le pourcentage de la population autochtone du Canada atteinte du diabète a augmenté pour atteindre 20 %5, ce qui l’expose à un risque accru de rétinopathie diabétique pouvant entraîner une perte de la vision.
  • Finalement, les Canadiens autochtones qui ont des pertes de vision graves et permanentes n’ont pas accès aux services de réadaptation appropriés dans leur collectivité.

Pour ce qui est de la prestation de soins oculovisuels, la crise de santé publique s’amplifie dans les collectivités autochtones. Il faut aplanir les obstacles à l’accès aux soins et créer, avec la participation des Autochtones, de nouveaux modèles de services au sein des collectivités. Comme il y a des optométristes un peu partout au Canada, ils sont en bonne posture pour offrir des soins aux populations autochtones à proximité.

L’urgence d’intervenir en matière de santé et de soins oculovisuels chez les Autochtones du Canada

  • Comment améliorer l’accès aux soins :
    • Définir des stratégies de prévention, issues des collectivités et adaptées à leur culture, qui comprennent un programme pour la rétinopathie diabétique.
    • Donner accès rapidement, sur place, à des soins optométriques de qualité pour tous les Canadiens autochtones, en particulier ceux qui vivent en milieu rural ou éloigné.
    • Tenir compte des nouvelles approches et des éléments des soins améliorés pour répondre aux besoins en soins oculovisuels des personnes touchées par le Programme des services de santé non assurés (SSNA).
  • Élaborer un cadre d’intervention pancanadien coordonné par un service de vision à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) qui :
    • est axé sur les patients et assure l’accès au bon fournisseur de soins de santé oculovisuelle, au bon moment;
    • fait la promotion de lignes directrices nationales sur la santé visuelle, y compris un examen complet de la vue en personne sur une base régulière;
    • place la santé oculovisuelle en priorité en matière de santé de la population et favorise son intégration aux soins de santé préventifs courants.
  • Éduquer le public :
    • Démontrer l’importance des examens complets de la vue dans la prévention de la perte de vision et promouvoir la santé oculovisuelle au moyen d’une campagne de sensibilisation du public.
  • Financer la recherche sur la santé oculovisuelle des Autochtones, notamment le diabète et  modèles d'accès aux soins.

Cliquez ici pour télécharger le PDF


(1) Brise, L. S., et S. de Leeuw (2015). « Seeing Clearly: A Community-Based Inquiry into Vision Care Access for a Rural Northern First Nation », Canadian Journal of Optometry/Revue canadienne d’optométrie, vol. 77, no 2, p. 34-43.
(2) INCA (2015). Santé visuelle et soins oculaires : la perspective canadienne, p. 18. Consulté le 14 octobre 2016 à l’adresse : http://www.cnib.ca/fr/participez/participer-a-un-evenement/Mois-de-la-sante-visuelle/Documents/National-Vision-Health-Report-French.pdf.
(3) Dyck, R., et coll. (23 février 2010). « Epidemiology of diabetes mellitus among First Nations and non-First Nations adults », CMAJ, vol. 182, no 3.
(4) Chiarelli, C., et A. P. Chris (2013). « État de la vue des enfants des Premières Nations : le Projet sur les soins oculovisuels dans la Première Nation Sagamok », Canadian Journal of Optometry/Revue canadienne d’optométrie, vol. 75, no 4, p. 6-10.
(5) Young, T. K., et coll. (5 septembre 2000). « Type 2 diabetes mellitus in Canada’s First Nations: status of an epidemic in progress », CMAJ, vol. 163, no 5.