Une Meilleure Vision pour les Enfants 

Une meilleure vision pour les enfants – Un impératif de santé publique

Au Canada, les troubles de la vue sont un problème de santé courant chez les enfants. Un enfant d’âge scolaire sur quatre est touché[i]. Le dépistage précoce et le traitement des maladies oculaires et des problèmes de vision chez les enfants doivent devenir un impératif de santé publique au Canada. Les deux maladies oculaires les plus courantes chez cette population sont :

  • L’amblyopie (œil paresseux);
  • Le strabisme (loucherie).

 La vision et l’apprentissage vont de pair

La vision affecte chaque aspect de l'apprentissage d'un enfant, y compris la lecture, l'écriture, la participation aux activités de salle de classe et aux sports,  et le maintien de l'attention et la concentration. En fait, 88 % d'adultes canadiens avec une déficience visuelle identifient leurs expériences éducatives ont été directement impactés par leur vue, qui a à son tour eu un impact sur l'accomplissement éducatif, des choix de carrière et l'emploi.

Si un enfant ne voit pas bien, il pourrait en venir à subir une perte irréversible de la vision dans un œil ou les deux, ce qui mettrait en péril sa capacité d’apprentissage. La détection et le traitement précoces de problèmes de vision sont d’une grande importance pour la santé oculovisuelle des enfants[ii]. Un examen complet de la vue est la seule façon de poser un diagnostic précoce et d’éviter des années de souffrance inutile chez les enfants, dont l’apprentissage repose sur la visionvi.

Action urgente requiert pour adresser la santé oculo-visuelle et la perte de vision auprès des enfants

Élaborer un cadre d’intervention pancanadien coordonné par un service de vision à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) qui :

  • est axé sur les patients et assure l’accès au bon fournisseur de soins de santé oculovisuelle, au bon moment;
  • fait la promotion de lignes directrices nationales sur la santé visuelle, y compris un examen annuel complet de la vue en personne pour les enfants, en particulier avant l’entrée à l’école;
  • traite de l’accès aux lunettes et aux autres traitements correcteurs pour les populations mal servies;
  • compte la santé oculovisuelle comme un élément essentiel des stratégies d’apprentissage efficaces;
  • place la santé oculovisuelle en priorité en matière de santé de la population et favorise son intégration aux soins de santé préventifs courants des enfants.
  • Éduquer le public par démontrer l’importance des examens complets de la vue dans la prévention de la perte de vision et promouvoir la santé oculovisuelle au moyen d’une campagne de sensibilisation du public.
  • Financer les programmes de recherche sur la santé oculovisuelle des enfants.

Cliquez ici pour télécharger le PDF

 
[i] Coalition nationale en santé oculaire (2011). Vision Loss in Canada 2011. Consulté le 11 juillet 2016 à l’adresse : http://www.cos-sco.ca/wp-content/uploads/2012/09/VisionLossinCanada_e.pdf.
[ii] Ville de Toronto. Vision assessment for children in Toronto. Consulté en ligne le 11 juillet 2015 à l’adresse : https://www.toronto.ca/legdocs/mmis/2016/hl/bgrd/backgroundfile-94553.pdf.
vi Piquette, N., et C. Boulet (2013). « Visual impediments to learning », Optometry & Visual Performance, vol. 1, no 4, p. 118-128.